La "Maison Haricot" de Brélévenez à Lannion

Vidéo

Edité par TV Trégor - Lannion

Une histoire de rencontres. À l'origine du projet filmique de David Michael Clarke et Marie-Line Nicol, il y a une passion partagée pour le travail et le personnage de l'architecte Roger Le Flanchec (1915 - 1986). L'histoire de cette maison, elle aussi vient d'une rencontre. Emile Orain était le dirigeant des auberges de jeunesse de Bretagne après la guerre. Roger Le Flanchec avait été invité à faire une proposition pour une nouvelle auberge à l'île Grande. Son projet, sorte de coquillage géant perché sur un rocher, avait été rejeté, mais Emile et Marie-Jo Orain, sans doute impressionnés par l'audace de cet architecte atypique, l'engagèrent à titre personnel pour leur maison familiale en 1954. A Brélévenez à Lannion en avril 2017, Madame Orain, accueillante par nature, nous fait visiter sa maison; le processus filmique essaie de restituer cet idéal vivant et convivial. Cette maison ressemble à un énorme haricot surélevé par plusieurs pilotis. À l'étage, un couloir vitré cerne la forme du haricot. Au centre, un îlot dessiné sur le modèle des cabines de bateaux : le choix du bois, les lits des enfants, les parois coulissantes, l'accès au toit terrasse. Et un grand placard bleu révèle un bijou de menuiserie : la cuisine. De nombreux détails, gestes plastiques, souvent issus de collaborations avec des artistes ou artisans qui partageaient la même vision moderniste, témoignent de cette influence de l'architecture navale et de ses espaces réduits, du goût pour les lignes courbes et les circulations fluides, de l'ancrage dans le territoire avec la présence d'un mur de granite rose. David Michael Clarke : « Je n'ai pas seulement été captivé par ce bâtiment, j'ai aussi été très touché par l'aura chaleureuse de Madame Orain qui irradiait partout, dedans et autour de la maison. J'ai tout de suite senti une résonance avec l'esprit que je voulais évoquer dans mon exposition. »

Consulter en ligne

Chargement des enrichissements...