Château de Comper (Concoret)

Oeuvre architecturale

Contributeur : L'inventaire du patrimoine culturel en Bretagne

Comper, qui se trouve aux confins nord-ouest de la forêt de Paimpont, est entouré de cinq étangs dont le Grand Etang qui alimentait les douves du château. La première mention historique est de 1301. Suite à l'avènement de Jean de Montfort au duché de Bretagne sous le nom de Jean IV, des seigneurs bretons, sous la conduite de du Guesclin soutenu par le roi de France, détruisent les châteaux de Mauron, Gaël, Comper, Bontavant et Montfort. En 1375, Montfort et Comper sont relevés par les comtes de Gaël-Montfort ; les ruines de la forteresse qui subsistent dateraient de cette reconstruction. Le château de Comper est composé de deux parties : l'enceinte et le manoir. Le registre de l'abbé Guillotin à la fin du 18e siècle décrit la forme quadrangulaire de l'enceinte avec une tour à chaque angle du château ; de cette enceinte, il reste les deux tours encadrant l'entrée, la substructure de la tour sud à côté du pont et une partie de la tour est. Le manoir a été édifié à l'emplacement de la courtine sud-est après 1620 par Mathurin de Rosmadec ; la terrasse près de l'étang a été réalisée en 1699 ; l'escalier et la partie sud du manoir ont été reconstruits en 1866 par Armand de Charette. Aujourd'hui encore, Comper est un rendez-vous de chasse et de pêche et la ferme, la forêt et les étangs sont toujours exploités.
Auteur(s) du descriptif : Lauranceau Elise

Consulter en ligne

Chargement des enrichissements...