Une semaine, une histoire : semaine 7

Vidéo

Auteur : Cinémathèque de Bretagne|Tébéo

Contributeur : Cinémathèque de Bretagne

14 février 1974, 1h10 du matin. L'émetteur ORTF du Roc'h Tredudon, à Plouneour-Menez dans le Finistère, vient d'exploser. L'attentat est revendiqué par le Front de Libération de la Bretagne, une organisation indépendantiste clandestine créée au début des années 60 sur le modèle irlandais de l'IRA. Pendant 15 ans, de 1966 à 1981, le FLB s'en prend aux symboles de l'Etat Français en Bretagne. Cette fois, c'est le système médiatique qui est mis en cause : une semaine auparavant, le présentateur Charlez Ar Gall avait vu sa chronique en langue bretonne censurée. L'objet de la chronique incriminée était l'annonce de la création de comités de soutiens aux militants bretons emprisonnés. Premier speaker en breton à la télévision depuis 1964, il démissionna à la suite de cet événement. Le plasticage du pylone de 220 mètres de hauteur prive un million de bretons de télévision, principalement sur le Finistère, le Morbihan et les Cotes du Nord. Il faudra près de deux mois aux techniciens de l'ORTF pour réparer l'antenne et reprendre les diffusions normalement. Les auteurs, quant à eux, n'ont jamais été retrouvés.

Consulter en ligne

Chargement des enrichissements...