Bernard Hinault, le phénomène du cyclisme breton

Dossier thématique

Auteur : Evanno, Yves-Marie. Auteur

Edité par Bretagne Culture Diversité - 2021

Depuis la fin de sa carrière, en 1986, Bernard Hinault n’a cessé d’inspirer de nombreux artistes (Sanseverino, Abd Al Malik ou encore le groupe espagnol Los Lagos de Hinault…) qui, le temps d’une chanson, lui ont rendu hommage. Parfois anecdotiques, ces mentions disent à quel point le Breton a marqué l’histoire du cyclisme. Insatiable sur le vélo, son palmarès est, à son image, hors norme. En l’espace d’une décennie, il remporte dix des treize grands tours auxquels il participe, soit cinq Tours de France, trois Tours d’Italie et deux Tours d’Espagne. À chaque fois, sa domination est sans partage, comme en témoignent ses 28 victoires d’étapes acquises sur la Grande Boucle. Il remporte également plus d’une centaine de courses professionnelles dont le championnat du monde et les classiques les plus prestigieuses du calendrier international à l’image de Liège-Bastogne-Liège (1977 et 1980), du Tour de Lombardie (1979 et 1983), de l’Amstel Gold Race (1981), de la Flèche wallonne (1979 et 1983) ou encore de Paris-Roubaix (1981). Mais, aux yeux du grand public, Bernard Hinault est bien plus qu’un simple cycliste. Ses colères, son panache, puis son émouvant come-back, au milieu des années 1980, ont transformé le « Blaireau » en un véritable champion populaire.

Consulter en ligne

Chargement des enrichissements...