Lucien Petit-Breton, le cycliste aux multiples facettes

Dossier thématique

Auteur : Evanno, Yves-Marie. Auteur

Edité par Bretagne Culture Diversité - 2121

À la fin du XIXe siècle, alors que l’utilisation de la bicyclette se popularise, les premières compétitions cyclistes rencontrent un succès immédiat. Le public s’enthousiasme à la vue de ces sportifs qui repoussent les limites du corps humain. Leur popularité s’accroît encore davantage, à partir de 1903, grâce à l’exposition médiatique offerte par le Tour de France. Les meilleurs coureurs accèdent soudainement à la notoriété, à l’image de Lucien Petit-Breton. Alors qu’il ne tient en équilibre sur sa machine que depuis une dizaine d’années, Lucien Petit-Breton enchaîne les succès de prestige. Il est ainsi le premier cycliste à remporter deux éditions du Tour de France, en 1907 puis en 1908. Il accroche également à son palmarès des courses aussi réputées que Paris-Tours (1906), Milan-San-Remo (1907), le Tour de Belgique (1908), et Paris-Bruxelles (1908), tout en faisant vibrer les vélodromes en Europe, en Amérique de Sud et Amérique du Nord. Lucien Petit-Breton est bien plus qu’un champion, c’est l’une des premières stars internationales du sport cycliste. Ses exploits ne sont pas sans conséquences dans la genèse de l’histoire du cyclisme breton tant ils contribuent à forger l’idée que la Bretagne est une terre de cyclisme.

Consulter en ligne

Chargement des enrichissements...