Clo Clo et son biniou

Vidéo

Auteur : Jean Baret

Contributeur : Cinémathèque de Bretagne

Un vagabond erre sans but à travers la ville et le port de Nantes, avec son accordéon (son "biniou") pour seul compagnon. Une voix tentatrice lui suggère de sauter dans la Loire, pour en finir... Va-t-il succomber ? Le club Nantais présente sur une idée de Gendevu, un film de J. P. Mahé," Clo Clo et son biniou", scénario et dialogue de Jeanne Guennec, avec Jacques Pilon dans le rôle de Clo-Clo, la voix du démon tentateur est celle de J.P . Mahé, décoration par la Ville de Nantes, caméraman J. Baret, script. Sur les quais de Nantes, wagons, ligne de chemin de fer le long des quais, rue Léon Bureau (île de Nantes avant 1958), au fond le hangar des Chantiers de la Loire et le pont transbordeur, voitures garées, pylônes du pont transbordeur, rue dans la quartier de la république bordée de platanes, devant une devanture d'épicerie. devant entreprises "Tubes, métaux, sanitaires", le long de la gare de l'Etat, vers le hangar à bananes quai des Antilles, au fond la Butte Sainte Anne, dragueuse en Loire (4'21'''), bout du quai des Antilles, au fond l'usine de Cheviré (5 cheminées) et le bas du quartier de Chantenay, cargo, en face le quai Ernest Remaud, quai des Antilles, le "Kitala" (cargo bananier , port d'attache le Havre, lancé en 1957, construit par le Société des Forges et chantiers de la Méditerranée, pans et calque 1955 aux AD Seine 193J433). Bords de Loire. A 7'59'', au fond, usine de Cheviré, bateau à quai Ceac?ta côté Hangar à bananes, bâtiment Maurice Bertin, sur quai tronc d'arbre, le vagabond boit à la bouteille, puis cherche un bout de mégot. Un cargo d'Oslo quai des Antilles, déchargement quai des Antilles, bateau Nord?lore, grues, quai côté Ernest Remaud, Maison radieuse e La Corbusier au fond ((17'39''), il suit du regard la bouteille de vin jeté à la Loire, puis Clo Clo danse. Il se retrouve en face de l'usine de Cheviré et tombe dans la Loire en dansant et en jouant de l'accordéon. Usine de Cheviré et ses cheminées (19'21''). Conclusion du conteur: "tu vois mon petit père, il ne faut croire ni au bonheur, ni au bien, ni à l'amitié, à rien". Air de Wagner "ouverture de Tannhäuser".

Consulter en ligne

Chargement des enrichissements...