Une semaine, une histoire : semaine 4

Vidéo

Auteur : Cinémathèque de Bretagne|Tébéo

Contributeur : Cinémathèque de Bretagne

24 janvier 1976. L'Olympic Bravery, un pétrolier libérien, s'échoue sur la côte nord de l'Ile d'Ouessant. Parti de Saint-Nazaire où il fut construit, il était attendu en Norvège afin d'être désarmé. Ce n'est que le 12 mars, près de deux mois après le naufrage, que l'armateur du navire conclut un accord pour le pompage du fioul contenu dans les soutes. Mais le 13, le navire se brise en deux suite à un fort coup de vent, répandant alors 1200 tonnes de pétrole sur 4 kilomètres de côtes ouessantines. Fort heureusement, les cuves du pétrolier n'étaient pas pleines, ne contenant que le fioul nécessaire à sa propulsion. Néanmoins, la pollution est importante. L'armée est déployée pour nettoyer les dégâts causés par la marée noire, pelles et seaux en main. Comme à chaque catastrophe de ce type, la population est profondément affectée et participe activement au nettoyage. Après le Torrey Canyon, c'est le 2e grand coup porté à l'environnement et aux côtes bretonnes en particulier. Malheureusement, ce n'est que le début d'une longue liste de marées noires, car d'autres épisodes tragiques auront encore lieu après celui-ci.

Consulter en ligne

Chargement des enrichissements...